Les visas O et P pour de rares voyageurs aux USA

Chaque année, ce sont environ dix millions de visas non-immigrants qu’obtiennent les ressortissants étrangers afin de résider temporairement sur le sol des États-Unis. On en compte des dizaines de sortes : visa touristique (le plus sollicité), visa travail, visa investisseur et bien d’autres. En ajoutant à cela les visiteurs voyageant grâce à l’ESTA (programme d’exemption de visa) ainsi que les immigrants recevant la carte de résidence permanente (“green card”), on prend conscience de l’intérêt que représentent les USA pour une grande partie de la population mondiale. Chaque visa mérite sa propre fiche de présentation, car les caractéristiques et les modalités de demande varient énormément d’un visa à l’autre. Ci-dessous, parlons des visas O et P. Nous préciserons le public qu’ils visent ainsi que la manière de les requérir afin de se rendre aux États-Unis en toute légalité.
 

Des visas O et P basés sur les talents sportif, artistique, scientifique…

Généralement, un type de visa se base avant tout sur un motif précis de voyage : suivre des études, faire du volontariat, effectuer un séjour au pair, etc. Concernant les visas O et P, le critère d’éligibilité se concentre davantage autour du profil du demandeur. Ainsi, il faudra dans les deux cas prouver vos capacités plus développées que la normale, peu importe que vous vous intéressiez au visa O ou P.

Attention, il faut bien discerner les deux autorisations. Rappelons que tout visa non-immigrant permet de se rendre sur le territoire américain pour un séjour temporaire. Cependant, cette dernière est variable, tout comme la méthode d’obtention en fonction des situations. Autrement dit : ne sélectionnez pas au hasard votre visa, entre le P et le O. Consultez ci-dessous leurs caractéristiques :

Le visa O en détails

À la première lecture, le nom du visa O surprend : “Individus présentant des capacités ou des réalisations extraordinaires”. Plus simplement, ce certificat considère les compétences du requérant ; il faut impérativement que celui-ci ait accompli des choses incroyables par rapport à un individu lambda. Cela se limite toutefois à quelques champs d’application :

  • les sciences, l’éducation, les affaires et le sport pour la version O-1A du visa ;
  • les arts ainsi que la télévision et le cinéma pour la version O-1B du visa.

Retenez qu’il ne suffit pas d’avoir gagné un prix étudiant dans votre université ou d’avoir remporté une compétition sportive organisée par votre ville ; on parle ici d’un “niveau d’expertise plaçant la personne parmi un faible pourcentage situé au plus haut dans le domaine en question”. Concernant les arts et l’audiovisuel, le demandeur doit, en plus d’avoir du talent, être reconnu pour ce dernier.

Par ailleurs, les assistants et conjoints des possesseurs de visa O peuvent l’accompagner en sollicitant un O-2 ou O-3.

Le visa P et ses déclinaisons

Pour entrer sur le sol américain grâce au visa P, il existe plusieurs contextes correspondant aux versions de ce titre de séjour :

  • P-1A : destiné aux athlètes arrivant aux États-Unis pour participer à un événement sportif, en équipe ou individuellement. Seule une sélection des meilleurs athlètes peut prétendre au précieux papier ;
  • P-1B : destiné aux membres de groupes de divertissement reconnus dans le monde entier (cirque, musique…) ;
  • P-2 : pour les artistes (seuls ou en groupe) prenant part à un programme d’échange réciproque entre les States et un pays tiers ;
  • P-3 : similaire au visa P-2, le P-3 vise les mêmes artistes mais cette fois dans le cadre d’un programme unilatéral. Les prétendants peuvent venir aux USA afin d’enseigner, de coacher ou de se représenter via un programme “unique culturellement”.

Pas facile de comprendre les nuances des visas O, P et de toutes leurs déclinaisons ! N’hésitez pas à approfondir vos recherches sur Internet ou en contactant des organismes spécialisés en obtention de visas.

Vous possédez un talent artistique hors-du-commun, des aptitudes exceptionnelles en sport ou avez participé à un projet d’ampleur dans le cinéma ? Peut-être que votre séjour américain peut se concrétiser grâce aux papiers décrits ici. Comment profiter de tels visas O et P, offrant un accès direct vers le pays de l’oncle Sam ? C’est à cela que notre seconde partie d’article répond !
 

Le visa O ou P : mode d’obtention

Anticipez votre demande de visa O ou P. La procédure ne peut se faire en quelques jours malgré toute votre implication et votre temps consacré ; vous êtes dépendant de la disponibilité et la réactivité de plusieurs interlocuteurs. De plus, même si vous pensez satisfaire toutes les conditions mentionnées, sachez que la décision de délivrance du visa revient entièrement aux autorités américaines ; gardez à l’esprit que rien ne garantit une réponse affirmative, tant que vous ne la recevez pas.

Comment se passe la démarche ? Nous décrivons ici uniquement les grandes lignes, car il faudrait consacrer un article complet à l’obtention de chacune des versions de visa citées auparavant : O-1, P-1A, P3, etc.

Qu’importe le document convoité, il vous faudra remplir le formulaire I-129 et avoir un passeport en cours de validité. La différence réside ensuite dans les justificatifs à joindre, suivant que vous demandiez le visa O ou P. Votre dossier doit prouver que vous validez bien les critères : avis d’un organisme reconnu quant à vos compétences, diplômes et récompenses, contrats, copies des accords relatifs aux programmes, lettres de recommandation… préparez-vous à multiplier les photocopies et les impressions !

En parallèle, vous devrez vous acquitter des frais ; aucun visa n’est gratuit puisque la procédure exige de débourser en moyenne quelques centaines d’euros. Rassurez-vous si vous partez en voyage aux États-Unis pour du tourisme : ce prix est moindre grâce à l’ESTA (l’autorisation des pays membre du programme d’exemption de visa).

Après l’acceptation de votre candidature, vous devrez organiser un rendez-vous auprès des services consulaires de l’ambassade américaine (à Paris pour la France) ou du consulat. Cette étape vaut généralement pour tous les types de visas : O, P, mais aussi L1, E1/E2, H, etc. Cet entretien avec un représentant des USA vous donne l’occasion d’exprimer vos motivations, de présenter vos compétences et votre projet, qui ne doit pas induire de devenir résident permanent.

Il vous reste ensuite à croiser les doigts en espérant que vous avez convaincu votre interlocuteur ! C’est lui qui donnera ou non le feu vert de l’envoi du document de voyage.

Nous vous souhaitons de profiter au maximum de votre compétition ou de votre programme aux États-Unis d’Amérique, grâce à la demande de visa O ou P.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.