L’ESTA doit-il être imprimé pour être valable ?

Cette question traverse de nombreux esprits lors de la réception d’une autorisation ESTA permettant de voyager vers les États-Unis. La démarche s’effectue en ligne et le document se reçoit sous format numérique. Alors que faire ensuite : est-il obligatoire de l’imprimer afin de le présenter aux autorités dès l’envol de votre avion ? Ou peut-on se passer de toute preuve écrite ? Pour rappel, l’ESTA n’est accessible qu’aux ressortissants des 38 pays participant au Programme d’exemption de visa (VWP en anglais). Les autres personnes comptant voyager aux États-Unis auront pour obligation de se procurer un visa, parmi les dizaines qui existent suivant la raison du séjour.

L’impression de l’ESTA n’est pas obligatoire

Lorsque vous faites une demande d’entrée aux USA, via un formulaire ESTA officiel, toute la suite des événements s’effectue de manière informatisée : traitement des informations renseignées, demande éventuelle de mise à jour de l’ESTA, envoi de l’autorisation ou du refus, etc. De leur côté, les autorités américaines ont donc la possibilité de connaître votre statut à tout moment, sans besoin de voir votre autorisation sur papier.

L’impression de l’ESTA n’est donc pas imposée puisqu’il est relativement simple de retrouver votre autorisation par voie informatique. Lors de votre arrivée aux États-Unis, votre passeport sera contrôlé et fera figure d’identifiant, afin que les autorités accèdent à votre dossier et confirment votre permission de séjour. Dans ce cas, vous n’aurez nul besoin de présenter votre ESTA.

Note : gardez à l’esprit que la délivrance d’ESTA est rapide (moins de 72h) mais pas automatique. Si vous comptez partir bientôt, prenez de l’avance pour votre demande afin de ne pas vous retrouver dans l’urgence et faire des erreurs d’inattention en complétant les champs du formulaire en ligne.

Conserver une copie du document par précaution

Il n’est jamais trop prudent de parer à toute éventualité et de s’adapter aux hypothèses pessimistes. En effet, aucun système informatique n’est infaillible : des problèmes ou des pannes peuvent parfois survenir, ce qui retardera votre entrée aux USA via l’ESTA. Pour parer au mieux à toute éventualité, cela ne vous coûte rien d’imprimer votre document.

Par ailleurs, si par exemple vous voyagez jusqu’aux États-Unis en bateau, il n’est pas sûr que la compagnie dispose des moyens de vérification électronique adéquats. Mettez donc toutes les chances de votre côté en conservant un exemplaire papier de votre ESTA.

Non seulement vous pouvez vérifier à tout moment la durée de séjour qu’il vous reste avant la date d’expiration (pour rappel, l’autorisation vous permet de voyager sur le sol américain durant 90 jours maximum), mais elle fera également office de preuve de validité de l’ESTA en cas de nouveau départ aux USA, dans la période accordée de 2 ans.

En parallèle, gardez un mémo avev votre numéro de référence sur un bout de papier ou sur votre téléphone. Ce numéro vous parvient en même temps que votre ESTA. Il vous sera précieux pour accélérer le processus de contrôle en cas de défaillance technique du matériel informatique.

Pour conclure, libre à vous d'imprimer votre autorisation ESTA ou non.

Mis à jour le 17.09.2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.