Arrivée aux États-Unis : les formalités

Généralement, un séjour aux États-Unis ne s’improvise pas. D’abord notamment par rapport au coût des billets de transport, de par la durée du voyage (entre 8 et 12 h de vol selon la destination au départ de Paris), mais aussi parce qu’il faut en amont disposer d’une autorisation de séjour (ESTA ou visa) et d'une bonne assurance. Tout ceci demande du temps et un minimum d’organisation. Aussi, dès lors que vous avez obtenu votre sésame, autant mettre toutes les chances de votre côté pour passer le dernier contrôle avec succès une fois que vous vous trouvez aux portes de la frontière américaine.
 

Le service d’immigration américain

Comme son nom l’indique, l’ESTA est une autorisation de voyage. Autrement dit, lorsque vous arrivez aux États-Unis, ce sont les agents du service de l’immigration qui décident de vous laisser entrer ou non sur le territoire américain. Cette décision leur revient et il n’y a aucun moyen de recours. Autant alors prendre toutes les précautions avant votre départ !

Les documents à présenter à votre arrivée sur le sol américain

Nous reprenons ci-après les documents de voyage que vous devez avoir en votre possession lors de votre arrivée :

  • Votre passeport électronique ou biométrique, valable pour toute la durée de votre séjour et 6 mois après votre date retour ;

  • La fiche bleue 6059B ou formulaire de déclaration de douane. Cette fiche vous est remise dans l’avion. Il vous sera demandé de renseigner vos noms, prénoms et numéro de passeport. Vous devez également déclarer les produits que vous transportez ainsi que votre adresse durant votre séjour.  

  • Eventuellement votre attestation ESTA, copie électronique ou papier (imprimer l'ESTA est recommandé pour parer à tout éventuel problème technique).

Passage au service de l’immigration

Le passage à l’immigration est généralement très rapide, mais le temps d’attente varie naturellement en fonction de l’affluence des voyageurs. Lorsque ce sera votre tour, vous devez présenter votre passeport et la fameuse fiche bleue. L’agent prendra ensuite une photo de vous ainsi qu’un scan de vos empreintes digitales.

Surtout, restez naturel et répondez aux questions posées par l’agent avec franchise. Il s’agit généralement de questions de routine, les mêmes que celles posées lorsque vous avez rempli votre dossier ESTA. Si vous ne comprenez pas ce que l’agent vous dit (l’accent américain est parfois difficile à comprendre), n’hésitez pas à lui demander de répéter. Évitez l'humour, ceci ne fait pas partie des bonnes manières aux USA et vous causera du tort.

Enfin, si vous ne faites que transiter par les États-Unis, vous devez également passer par cette étape, mais en prenant une file d’attente dédiée aux passagers en transit (avant d'aller à Cuba par exmple).

Bon à savoir : l'ESTA ne vous permet pas de travailler aux États-Unis. Si c'est votre souhait, vous devez faire une demande de green card travail.


Mis à jour le 17.09.2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.