Le visa J1 pour un échange aux États-Unis

Délivré par les autorités américaines pour un certain type de voyageurs, le visa J1 correspond à une carte de séjour temporaire aux USA. À qui est-il destiné ? Comment faire la demande de visa ? Combien cela coûte-t-il ? Voilà suffisamment de questions à creuser pour rédiger un article dédié ! Nos experts des formalités administratives vous donnent toutes les informations essentielles pour savoir si le J1 vous concerne. Dans ce cas, vous n’aurez plus qu’à suivre nos directives afin de partir en toute sérénité chez l’Oncle Sam, et profiter de votre expatriation. Si ce n’est pas le cas, vous devez rechercher un autre titre tel qu’un ESTA.
 

Qui a besoin d’un visa J1 pour se rendre aux USA ?

Il n’est vraiment pas évident de s’y retrouver parmi les multiples visas américains. Plus précisément, nous parlons des visas non-immigrants, c’est-à-dire distribués à des personnes qui ne se rendent sur le territoire que pour une durée limitée et relativement courte. En principe, chaque motif de séjour correspond à un visa particulier, mais les choses ne sont pas aussi simples. Dans les faits, un visa peut servir plusieurs objectifs, et un même dessein peut se retrouver dans plusieurs visas. On peut facilement hésiter entre deux documents. Voilà pourquoi se renseigner attentivement au préalable est primordial.

Le visa J1 a pour visée de développer les échanges culturels et éducatifs entre les États-Unis et les pays tiers. Pour cela, le gouvernement désigne des organismes ayant le droit d’accueillir les ressortissants étrangers, dans le cadre de programmes variés. Exemple typique : une entreprise accréditée qui reçoit un stagiaire. Cela dit, l’éventail de possibilités est bien plus large, entre autres :

  • travail au pair dans une famille hôte ;
  • suivre des études correspondant aux niveaux collège et lycée en France ;
  • enseigner des cours à l’école (avant le cycle universitaire) ;
  • occuper un job d’été.

Comme vous le voyez, le visa J1 ne se limite ni à un seul profil de voyageurs, ni à une seule durée ou une seule situation de séjour. Seul point commun : l’aspect de travail ou d’études.

Il est nécessaire de trouver un sponsor pour obtenir ce sésame, qui peut autant être public (école par exemple) que privé (entreprise). Le sponsor se charge d’accepter ou non la candidature, en fonction des diverses conditions à remplir, après votre dépôt de dossier.

Vous recherchez un permis de séjour pour du tourisme, un semestre d’études supérieures ou créer votre entreprise outre-Atlantique ? Oubliez l’autorisation J-1, il n’est pas fait pour vous (renseignez-vous par exemple sur les différences entre ESTA et visa) ! En revanche, si c’est bien le certificat qu’il vous faut, reportez-vous ci-dessous à la procédure de commande, qui nécessite du temps et de l’argent.
 

Accomplissez votre demande d’autorisation J1

Pour décrocher ce titre de voyage et réaliser votre rêve de découvrir les States tout en participant à un programme culturellement et professionnellement enrichissant, suivez le guide. Nous vous conseillons bien sûr de prendre beaucoup d’avance au regard de la date prévue du départ ; tout processus de visa requiert du temps.

1ère étape : vérifiez votre éligibilité

Avant de vous lancer dans les étapes de demande, mieux vaut vous assurer que l’autorisation J1 et le programme d’échange vous concernent bien. Au-delà du simple motif de séjour à respecter, sachez que certaines conditions doivent être validées : votre situation financière pèse aussi dans la balance, puisqu’en plus des coûts de procédure, vous devez souscrire une assurance vous offrant une couverture minimale pas toujours donnée ; ceci sera vérifié par le sponsor. En outre, votre niveau d’anglais peut influencer votre éligibilité : l’accès à un programme et donc au territoire des États-Unis est refusé en cas de compétences linguistiques trop faibles.

2ème étape : le programme et le sponsor

Voilà sans doute l’étape la plus décisive de l’obtention du visa J1 : trouver et faire valider votre candidature par un sponsor américain, après avoir défini le programme d’échange idéal. Rendez-vous sur le site du gouvernement américain pour trouver la liste des organismes assermentés. Une fois votre demande transmise, c’est au sponsor d’étudier votre profil et de vous accepter ou non. Pour cela, il sera notamment nécessaire de payer les frais exigés par l’organisme. N’hésitez pas à comparer les tarifs avant de vous engager.

3ème étape : le dossier et les frais

Votre sponsor est d’accord pour vous accueillir et vous accompagner tout au long de votre voyage ? C’est une excellente nouvelle, mais ne faites pas encore vos valises, vous n’avez pas votre autorisation J1 en poche ! Votre interlocuteur va vous délivrer un formulaire à compléter, le DS-2019. Payez ensuite de nouveaux frais, ceux de la participation au programme cette fois.

Prochaine étape : direction le site du département d’État des USA. Il faut alors remplir le formulaire DS-160 qui concerne toute requête de visa : J1 mais aussi L1, E1, etc. Ici encore, vous devez vous acquitter de frais de dossier : 160 $.

4ème étape : le rendez-vous à l’ambassade

Votre visa J1 est à portée de main ! Reste à parachever la démarche en beauté : rencontrez un représentant américain à l’ambassade de votre pays. Si vous lisez cet article, il est fort probable que vous soyez français. Contactez alors cet établissement afin de planifier un rendez-vous à Paris. Lors de ce face-à-face, apportez votre formulaire DS-2019 original, la copie de la page de confirmation du formulaire DS-160 (à compléter et envoyer en ligne), votre passeport, une photo et les reçus de paiement.

Le but de l’entretien ? Vérifier que votre dossier est en règle et que votre projet valide les critères du voyage aux États-Unis muni du J-1. Au bout du compte, on vous communiquera la réponse tant attendue : une réponse affirmative ou négative. Si la demande aboutit, commencez à préparer vos valises et avertissez votre sponsor !

Dans l’hypothèse d’un refus de visa, vous ne pourrez malheureusement pas voyager à l’intérieur des frontières nord-américaines.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.