Visa travail pour les USA : comment l’obtenir ?

Les États-Unis sont intransigeants sur l’immigration. Pour chaque cas, il y a un visa spécifique. Alors, obtenir un visa travail pour les USA est une étape primordiale pour toute personne qui souhaite travailler au sein de l’État américain. À chaque catégorie de métier correspond un visa adapté, portant un code alphanumérique distinct.

Si vous souhaitez vivre aux USA, mais aussi y travailler, il faudra faire une demande de visa.

Découvrez dans cet article quel visa vous devez obtenir afin de partir travailler aux USA et de vous faire embaucher par une entreprise américaine.
 

Les visas travail pour les USA : les différentes catégories

Comme mentionné précédemment, il existe plusieurs catégories de visas travail pour les USA, en fonction du statut professionnel du demandeur, de certaines qualifications particulières, de son expérience professionnelle ou encore du domaine d’activité de celui-ci.

La durée de validité ainsi que la possibilité ou non de renouveler le visa USA travail dépend du type de visa que vous devez obtenir.

Tableau récapitulatif des différents permis de travail pour les USA 

Le visa H-1B

visa pour emplois spécialisés et qui exige un diplôme de l'enseignement supérieur

Le visa H-1B1

visa pour chercheurs voulant travailler aux États-Unis temporairement et en collaboration aux USA

Le visa H-2A

visa pour ouvriers agricoles temporaires ou saisonniers

Le visa H-2B

visa pour des emplois temporaires qui n’ont pas pu être attribués à des Américains

Le visa H-3

visa pour stagiaires dans une entreprise américaine ou filiale d’une entreprise étrangère

Le visa L

visa pour gérants ou cadres exécutifs expatriés venant travailler dans la filiale américaine

Le visa O

visa pour personnes ayant des compétences extraordinaires dans le domaine de la science, des arts, du sport, etc.

Le visa P-1

visa pour sportif qui participe à une compétition

Le visa P-2

visa pour artiste qui se produit dans le cadre d’un programme d’échange culturel avec les USA

Le visa P-3

visa pour artiste qui se produit aux USA dans le cadre d’un programme culture uniquement

Le visa Q-1

visa pour individus participants à des programmes d’échanges culturels

Le visa I

visa pour les journalistes


Vous devez trouver un emploi avant de faire votre demande de permis de travail, car une offre d’emploi devra toujours être apportée dans le dossier de votre demande de visa. Le futur employeur doit pour cela déposer une demande auprès du Département de la Sécurité Intérieure. Votre futur employeur recevra votre autorisation de travail sous la forme du document I-797 si la demande est acceptée. Il faudra ajouter le document à votre dossier de demande de visa travail USA. Avec cette autorisation, le demandeur peut maintenant poursuivre la suite de ses démarches aux services consulaires de l’ambassade américaine (ou du consulat américain).
 

Comment obtenir un visa travail pour les USA ? : les démarches

Comme expliqué précédemment, pour obtenir un permis de travail, il faut que le demandeur se rendre à l’ambassade américaine ou au consulat général le plus proche de son domicile. Il devra constituer un dossier pour l’ambassade, avec les documents nécessaires :

  • un passeport biométrique (avec empreintes digitales) ou passeport électronique en cours de validité ;
  • une enveloppe chronopost
  • une copie imprimée du formulaire DS-160, préalablement rempli ;
  • une photo d'identité récente ;
  • l’autorisation de travail I-797 qui prouve que l’offre d’emploi a été validée par le DHS ;
  • des pièces justificatives comme le relevé du compte bancaire.

Une fois que l’ambassade des USA aura examiné votre cas, elle vous contactera afin de fixer un rendez-vous ainsi qu’un examen médical. L’entretien dure généralement entre dix et quinze minutes et consistera en une série de questions que le représentant officiel des autorités américaines vous posera afin de déterminer votre situation professionnelle et personnelle. Ces questions ont pour but principal de déterminer votre éligibilité à séjourner sur le territoire américain.

Suite à l’entretien, le représentant légal du gouvernement américain vous indiquera si vous êtes autorisé à vous rendre sur le sol américain dans le cadre du permis de travail. Vous ne recevrez pas directement le visa après votre entretien. L’ambassade ou le consulat général de France gardera le passeport valide durant quelques jours et vous le rendra tamponné avec le visa travail USA.

Voilà, vous êtes prêt à commencer votre carrière et à immigrer aux USA !

Si vous avez des difficultés à trouver un travail au USA et à trouver un employeur qui vous correspond, nous vous conseillons de bien préparer votre CV anglais et de revoir votre niveau d’anglais. Si vous disposez d’un niveau de langue élevé, passez l’examen du Toefl. Ce dernier est connu internationalement et permet aux entreprises d’avoir une référence linguistique valable lors de l’étude de votre candidature.

Sinon, il est parfois préférable de commencer par effectuer un stage aux USA ou un job d’été (qui demande le visa J1) avant de penser à une expatriation et à partir vivre aux États-Unis.

Travailler aux USA grâce à la green card

Il existe une alternative au permis de travail, il s’agit de la green card. Chaque année, une loterie carte verte se fait entre des participants du monde entier qui veulent vivre leur rêve américain, afin de déterminer qui va pouvoir obtenir la carte de résidence permanente. Pour obtenir une carte de résident permanent et s’expatrier aux États-Unis, il faut compléter un formulaire sur le site officiel de la loterie green card.

L'ESTA pour découvrir les États-Unis

Si vous souhaitez d’abord vous rendre aux USA afin de visiter et voir si la vie là-bas vous plaira, il est possible de vous y rendre sans devoir faire de demande de visa au préalable. En effet, grâce à l’ESTA (autorisation électronique de voyage), vous pouvez vous rendre aux États-Unis sans visa et à condition de remplir les critères d’admissibilité (être de nationalité d’un des pays membres du VWP, avoir un passeport valide, etc.). Si vous n’êtes pas admissible à l’ESTA, il faudra vous tourner vers le visa touristique B.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe et à parcourir notre site sur l’ESTA.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.