Visa pour un transit aux USA : est-ce obligatoire ?

Qu’il s’agisse d’une installation, d’un voyage aux USA ou bien d’un simple transit, une autorisation de voyage est requise pour atterrir sur le sol américain. Cependant, ESTA ou visa : quel type d'autorisation faut-il pour un transit aux États-Unis ? Découvrez-le dans cet article !
 

Le visa transit pour les USA

Tous ressortissants de pays étrangers voyageant en transit aux États-Unis ont l’obligation de se procurer un visa, tout comme pour un voyage aux USA. Si vous souhaitez profiter de votre transit pour effectuer un séjour aux États-Unis, il sera nécessaire d’obtenir un visa B. En revanche si vous souhaitez obtenir un visa, simplement pour votre transit (escale à San Francisco pour vous rendre en Nouvelle-Zélande par exemple) vous devrez effectuer une demande de visa C. Ce visa de transit est classé en 5 catégories :

  • le visa C-1 réservé aux passagers aériens ou maritimes.
  • le visa C-1D réservé aux membres d’équipage d’avion ou bateau.
  • le visa C-2 réservé au personnel des Nations Unies.
  • le visa C-3 réservé aux hauts fonctionnaires en transit.
  • le visa C-4 réservé aux passagers en transit selon le programme ATP (formation de pilotes).

Si vous souhaitez obtenir un visa de transit, vous devez effectuer une demande de visa auprès de l’ambassade des USA (ou du consulat général). La constitution d’un dossier sera alors requise. Ce dernier devra être composé des pièces justificatives suivantes :

  • le formulaire DS-160 complété
  • un passeport biométrique ou électronique en cours de validité
  • une photo d’identité prise au cours des 6 derniers mois maximum (5 cm x 5 cm)
  • vos billets d’avion aller retour (et prouvant qu’il s’agit bien d’un transit vers les USA)
  • un reçu du paiement des frais de procédure de demande de visa non-immigrant, d'un montant de 160 $ payé en devise locale.

Il vous sera demandé d’emmener la totalité de ces pièces lors de votre rendez-vous à l’ambassade des États-Unis. Cette dernière est située à Paris. Veillez à bien constituer votre dossier, car il s’agit d’un élément déterminant pour la délivrance de votre visa de transit. Les officiers consulaires vérifieront chaque document avec attention. Bien entendu, si vous effectuez une demande de visa pour chaque membre de votre famille, un dossier devra être constitué pour chacun.

Important : si vous tentez de mentir ou de présenter de faux documents, vous risquez une inéligibilité permanente à l’obtention de visa.
 

Une alternative au visa de transit : l’ESTA

Sachez par ailleurs que selon votre profil, vous n’êtes pas dans l’obligation d’obtenir un visa

de transit afin d'atterrir sur le territoire américain. En effet, il existe un programme d'exemption de visa appelé également le Visa Waiver Program (VWP). Ce dernier vise à faciliter les échanges vers les États-Unis, pour des voyageurs en provenance d’une sélection de pays.

C’est dans le cadre de ce programme qu’a été créé l’ESTA. Il s’agit d’une autorisation de voyage officiel pour un court séjour de 90 jours maximum aux USA (transit, voyage touristique, voyage d’affaires).

Les ressortissants de nationalité d’un des pays membres de ce programme ne sont pas dans l’obligation d’effectuer une demande de visa de transit pour partir aux USA ; en revanche, ils devront effectuer une demande d’ESTA. Voici la liste des pays concernés par le programme :

Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Chili, Corée du Sud, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Pays-Bas, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taïwan.

L’autorisation ESTA est beaucoup moins contraignante qu’un visa. En effet, elle coûte uniquement 14 dollars et s’obtient très facilement en remplissant un formulaire en ligne. Vous avez la possibilité d’effectuer une demande d’ESTA depuis le site du gouvernement américain.

Attention ! Le formulaire ESTA doit être complété avec attention. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un visa, les autorités américaines restent intransigeantes et la moindre erreur dans le formulaire pourrait vous coûter votre ESTA.

Si vous être stressé à l’idée de remplir le formulaire, vous avez également la possibilité de vous tourner vers un service privé. Ce dernier vous apportera une aide personnalisée pour remplir le formulaire et pourra le corriger en cas d’erreur, avant de le soumettre aux autorités américaines.

Conseils aux voyageurs : afin d’effectuer une demande d’ESTA, vous devez, tout comme pour un visa de transit, être muni d’un passeport électronique ou biométrique dont la durée de validité est en cours. Si vous possédez un passeport valide mais d’une ancienne génération (passeport optique), vous ne pourrez pas voyager aux USA. Dans ce cas, il vous faut donc faire une demande de nouveau passeport auprès de votre mairie.

Si malheureusement vous ne remplissez pas tous les critères pour recevoir votre ESTA, ou que l’autorisation ESTA vous a été refusée, vous devrez effectuer une demande de visa transit auprès de l’ambassade américaine ou bien du consulat des États-Unis.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.