Visiter les parcs nationaux aux USA

Indispensable si vous prévoyez un séjour touristique de moins de 3 mois aux États-Unis, l’ESTA officiel vous permet de visiter le territoire américain et en particulier ses parcs nationaux, que vous ne devez rater sous aucun prétexte. Situés majoritairement à l’Ouest, ils vous garantissent de passer un moment de détente ou de randonnée en pleine nature, dans des environnements aussi uniques que magnifiques. Nous vous donnons quelques idées de balades.

 

Parcs nationaux aux USA : l’embarras du choix

Yellowstone, Grand Canyon, Redwood, Great Smoky Mountains… si tous ces noms vous disent quelque chose, c’est normal. Ils font partie des célèbres parcs nationaux des USA. Il en existe 59, autant dire qu’il vous faudra plus d’un road trip pour en faire le tour ! Si vous êtes Français ou ressortissant d’un autre pays du Programme d’exemption de Visa, votre voyage nécessite d’obtenir l’ESTA, une autorisation qui demande de remplir un formulaire en ligne.

Le premier parc national remonte au XIXe siècle. Il s’agit du Yellowstone en 1872. Si vous recherchez des photos sur Internet, vous reconnaîtrez sûrement ses sources thermales et ses geysers caractéristiques. Ses paysages à couper le souffle expliquent en partie son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO. En plus d’un volcan en activité, le parc de Yellowstone abrite de nombreuses espèces de mammifères telles que le grizzly, le bison ou le loup gris.

Difficile de recenser tout l’intérêt des parcs nationaux américains en un seul article. Autre exemple de parc à visiter pour se ressourcer et s’émerveiller : le Séquoia. Sa particularité ? Vous y verrez le plus grand arbre du monde ! En effet, ce parc est la maison de l’arbre “General Sherman”, dont le volume est estimé à 1487 m3 (ce n’est pas l’arbre le plus haut).

Nous vous conseillons en outre les parcs situés en Alaska, au nombre de 8. La moitié d’entre eux sont les plus grands parcs des USA, avec en haut du classement le Wrangell-St. Elias dont la superficie dépasse les 33 000 km2. Dépaysement assuré, grâce à ses montagnes et ses glaciers. Attention, n’oubliez pas votre polaire et vos gants !

Enfin, ne passez pas à côté des classiques mais pas moins exceptionnels Grand Canyon et Vallée de la Mort. Leur réputation n’est plus à faire mais vaut toujours le détour. Contrairement à l’Alaska, prévoyez plutôt vos lunettes de soleil et vos crèmes solaires !

S’il vous reste du temps, voici encore quelques idées… :

  • Le Joshua Tree en Californie
  • Les Montagnes Rocheuses dans le Colorado
  • Le Biscayne en Floride
  • Le Mammoth Cave dans le Kentucky

 

Les détails pratiques pour votre découverte des parcs

Ne vous précipitez pas dans les parcs nationaux sans avoir préparé votre sortie. Vous pouvez faire des économies en achetant le National State Park Pass, un pass annuel à 80 $. Avec ce document, vous pourrez visiter librement tous les lieux cités auparavant, sans limites et sans payer à chaque entrée. En fonction du nombre d’endroits où vous comptez vous rendre, faites un calcul rapide pour savoir si le pass est rentable.

En ce qui concerne le déplacement en voiture, prévoyez jusqu’à 30 dollars de budget d’essence quotidien au vu des distances beaucoup plus grandes à parcourir par rapport à la France. Cela dépendra du véhicule loué et de votre façon de conduire.

Il ne vous reste plus qu’à commander votre autorisation ESTA sur Internet, et vous envoler pour les États-Unis. Avec ses 90 jours de validité, vous n’aurez aucun mal à visiter de nombreux parcs nationaux.

Complétez dès à présent le formulaire ESTA USA, qui peut prendre jusqu’à 72h de traitement. Par ailleurs, notre service d’assistance répond à toutes vos interrogations en ligne.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.