TRUMP A PROMIS D’Y METTRE FIN, MAIS LA LOTERIE CARTE VERTE PERDURE

Malgré les promesses du président Donald Trump d’éliminer la loterie carte verte, des milliers de personnes partout dans le monde auront encore la chance d’immigrer légalement aux États-Unis et de réaliser le rêve américain grâce à ce programme.
 

PAS DE SUPPRESSION DE LA LOTERIE POUR L’INSTANT

Le renouvellement du programme, créé il y a 30 ans pour stimuler l’immigration aux États-Unis, était incertain depuis un an, quand Donald Trump avait annoncé qu’il demanderait au Congrès de l’éliminer. La loterie est l’un des programmes de visa américain les plus populaires pour les étrangers qui n’ont pas de sponsors aux États-Unis et qui veulent immigrer légalement. Mais le président Trump s’en était pris au programme, affirmant que les « pires des pires » pouvaient être sélectionnés dans le cadre de la loterie gratuite.

Le département d’État américain, qui administre le programme Diversity Immigrant Visa, mieux connu sous le nom de “loterie carte verte”, a annoncé qu’il irait de l’avant avec la loterie et met en jeu 50 000 cartes de résident permanent pour l’année fiscale 2020.

L’inscription en ligne au programme 2020 a commencé le 3 octobre et se terminera le 6 novembre. Aucun pays ne peut recevoir plus de 7 % des visas. Les étrangers en provenance de pays dont le taux d’immigration aux États-Unis est historiquement bas peuvent s’inscrire sur www.dvlottery.state.gov dès à présent en remplissant gratuitement le formulaire d’inscription.

Les autorités ont précisé que les personnes qui soumettent plus d’une demande seront automatiquement disqualifiées. Elles ont également mis en garde contre les sites internet frauduleux demandant de l’argent aux « gagnants de la loterie ».

Les candidats à la loterie du visa 2020 doivent remplir deux conditions pour participer :

  • tout d’abord, ils doivent être nés dans un pays éligible. Les pays non-éligibles pour 2020 sont : le Bangladesh, le Brésil, le Canada, la Chine, la Colombie, la République Dominicaine, El Salvador, Haïti, l’Inde, la Jamaïque, le Mexique, le Nigeria, le Pakistan, le Pérou, les Philippines, la Corée du Sud, le Royaume-Uni (sauf l’Irlande du Nord) et le Vietnam ;
  • ils doivent également posséder au moins un diplôme d’études secondaires ou avoir deux années d’expérience professionnelle dans un domaine admissible nécessitant au moins deux années de formation et ce, au cours des cinq dernières années ;
  • les noms des gagnants de la loterie DV-2020 seront publiés sur le site internet du département d’État entre le 7 mai 2019 et le 30 septembre 2020.

Tous les candidats sélectionnés doivent se soumettre à la vérification de leurs antécédents judiciaires et à des examens médicaux. Ils seront convoqués à des entrevues avec des agents consulaires ou d’immigration des États-Unis, où ils devront présenter, entre autres, la preuve de leurs études ou expérience professionnelle.